Pour qui et pour quoi faire de la zoothérapie ?

L’effet thérapeutique est définit comme étant une situation avec un changement de comportement.

Corson et Corson (couple de psychiatres américains)

Public

L’association de médiation par l’animal, gère des séances utilisant l'animal comme agent médiateur (TAA, thérapie assistée par l’animal). Cette médiation est un outil complémentaire d’une prise en charge globale et pluridisciplinaire, destiné à tous les établissements de santé, public ou privé, aux structures d’accueil de personnes dépendantes, de personnes âgées, de personnes vivant avec un handicap mental, physique ou social et aux particuliers (à domicile).

La médiation peut aussi faire l’objet d’animations associant l’animal (AAA) pour le bien-être et le côté ludique dans les établissements cités ci-dessus, les établissements scolaires et centres de loisirs.

Toute personne (enfants, adolescents, adultes, personnes âgées) se trouvant en situation difficile, qu’elle soit physique, mentale ou sociale. Dans les établissements sanitaires et médico-sociaux (hôpitaux, accueils de jour, structures d’hébergement…), les centres de détentions, les maisons de retraite ou EPHAD, les écoles, centres de loisirs et à domicile.

Objectifs

Les bienfaits des animaux sont multiples et parfois insoupçonnés par bien des aspects. Beaucoup d’exemples sont cités dans les journaux: ces animaux médecins, ces animaux qui nous soignent…
Il se trouve que nous pouvons utiliser l’animal comme agent médiateur pour travailler au sein de domaines très divers :

Psychomotricité

  • Pour les troubles de l’attention / hyperactivité
  • les troubles de la coordination
  • les troubles spatiaux temporels

Pour s’occuper d’animaux, des gestes simples requièrent une concentration qui sera bénéfique.
D’une simple observation au point de départ, les participants pourront leur distribuer des gamelles avec des graines sur une table ou des fruits et légumes frais déjà coupés, aux files des séances ils pourront développer leur aptitude à apporter des soins en leurs donnant à boire, couper des fruits et légumes frais et mettre eux même des graines dans les gamelles avec différents ustensiles mis à leurs dispositions.
La finalité reposant sur le travail de la motricité fine sur les différents ateliers proposés en leur laissant le temps d’effectuer les taches demandés.
Ce seront donc des gestes plus réfléchit et plus travailler avec le temps ce qui apportera aux participants un sentiment de fierté, qui doit être félicité et encouragé par tous les référents et participants et a tous les stades pour chaque évolution.

Psychologique

  • Manque d’estime de soi
  • Trouble du comportement / personnalité
  • Trouble de l’affectif

Un animal demande de l’attention, penser à changer la litière, le nourrir, si c’est un chien le sortir, le brosser, le caresser, jouer avec lui ou lui parler.

Les animaux ne nous jugent pas sur notre état physique ou moral.

Le fait de pouvoir développer un lien affectif avec un animal nous permet d’extérioriser nos émotions. Tout au long d’une séance les participants devront prendre soins des animaux de leur choix.
Ces taches ont pour but d’augmenter l’estime de soi, d’apporter des moments de tendresse pour les participants en manque d’affection ou de sentir qu’ils peuvent avoir un rôle important à jouer dans la vie de l’animal choisi. Avoir le sentiment d’être utile est un besoin pour chaque être humain, mais ce sentiment est plus important avec des personnes détruites par les épreuves de la vie que les participants ont pu rencontrer. Pour les participants avec un trouble du comportement,
exemple : l’anorexie, le fait de nourrir un animal pour lui tenir compagnie peut les aider à avoir un meilleur rapport avec la nourriture en comprenant que si eux même ne s’alimentent pas et qu’ils sont dans l’incapacité de nourrir l’animal présent à la séance, ils ne pourront pas le soigner eux même. L’animal peut les aider se réalimenter pour être présent à la séance suivante.
Ce type d’atelier peut être mis en place avec une équipe pluridisciplinaire en structure ou à domicile en accord avec la famille du participant.

Motricité globale

Les grands animaux comme le chien ou les équidés permettent par la mise en place d’activités de brossage ou de jeux un travail :

  • d’équilibre assis, debout, statique et dynamique
  • des amplitudes articulaires des membres supérieurs, de la ceinture scapulaire, des membres inférieurs
  • des praxies
  • de renforcement musculaire de tout le corps

Le passage de grands animaux à des animaux plus petits permet un travail sur le dosage de la force

Motricité fine

Les petits animaux comme les rongeurs permettent par leur simple manipulation, leur nourrissage, leur brossage et le jeu, un travail :

  • des préhensions globales
  • des préhensions fines
  • de dextérité

Visuo motricité

Tous les animaux par leurs déplacements, le nourrissage et le brossage permettent un travail de:

  • poursuite oculaire / balayage visuel
  • coordination œil-main

Sensori motricité

Les animaux et les activités proposées permettent la stimulation de tous les sens (ouïe, vue, odorat, toucher, goût) mais également des afférences sensitives profondes (ressenti des textures, des masses, des températures, des mouvements dans l’espace, de la douleur,…). L’alliance de ces 2 domaines permet dans les activités du quotidien d’aborder les objets et les environnements avec des gestes et des réactions adaptés.

Psychologie / psychisme

Un travail avec les animaux favorise :

  • l’ancrage dans la réalité
  • la structuration psychique
  • la revalorisation
  • l’expression des conflits internes
  • la projection
  • l’élaboration psychique
  • la prise d’initiative, responsabilisation
  • l’ouverture sur l’extérieur
  • la gestion de son espace personnel et le respect de celui des autres
  • la solitude dans le groupe
  • le fait de renouer avec la notion de plaisir

Fonctions cognitives / fonctions supérieures

Les activités avec les petits comme les grands animaux permettent de travailler :

  • la mémoire à court et long terme
  • le repérage dans le temps et dans l’espace
  • les fonctions exécutives
  • les gnosies